Syndrome de klinefelter, parlons-en

Le forum est sous format sécurisé comme les sites d'achats en ligne, quand vous vous êtes connectés vous avez le mot sécurisé avec un cadena fermé qui indique que votre connexion est sécurisée.

N'hésitez pas à rejoindre notre forum.

Pour vous inscrire, il suffit de cliquer sur s'enregistrer
Pour vous connecter, il suffit de cliquer sur connexion

A Bientôt
Romain
Syndrome de klinefelter, parlons-en

Le forum des hommes porteurs du syndrome et de leurs proches


Forum Francophone ouvert aux porteurs du syndrome de klinefelter, mais aussi aux proches, conjoints(es), ainsi qu'aux parents de porteurs

Messieurs, si vous avez le syndrome et que vous souhaitez en parler, rejoignez-nous !

Comment s’inscrire sur le forum ?

Pour s'inscrire, cliquez sur ce lien :
Je souhaite m'inscrire sur le forum

Anniversaire(s) du jour

Aujourd’hui on fête :

Avatar Fête du Jour - fetedujour.fr

La fête du jour sur votre site avec fetedujour.fr

Derniers sujets

» Vianney chante Pas Là, live surprise à la Gare de Lyon !
Mer 12 Juil 2017, 14:16 par Romain

» Shostakovich, The Second Waltz - Tarek Refaat, Piano
Dim 09 Juil 2017, 19:42 par Romain

» Julien Doré invite sur scène un jeune guitariste
Sam 08 Juil 2017, 18:18 par Romain

» Ibrahim Maalouf - Hashish
Sam 08 Juil 2017, 17:58 par Romain

» Damien Saez : premier Mai
Ven 07 Juil 2017, 10:42 par Romain

» Christine and the Queens - «Paradis perdus»
Jeu 06 Juil 2017, 14:01 par Romain

» Enrico Macias - Ya Rayeh
Dim 02 Juil 2017, 15:44 par Romain

» Cher membre, conseilleriez-vous ce forum à d'autre personne de votre entourage ?
Sam 01 Juil 2017, 17:43 par Romain

» [Débat] Cher membre, conseilleriez-vous ce forum à d'autre personne de votre entourage ?
Sam 01 Juil 2017, 17:42 par Romain

» Un cri d'amour, Frederic Francois
Jeu 29 Juin 2017, 19:48 par Romain

» Porteur qu'elle est votre situation amoureuse ?
Ven 23 Juin 2017, 15:02 par Romain

» Que faire, si vous êtes témoins d'une urgence vitale sur le forum
Mer 07 Juin 2017, 12:01 par Romain

» Prise en charge
Ven 02 Juin 2017, 17:41 par Romain

» [Débat] Porteur qu'elle est votre situation amoureuse ?
Jeu 01 Juin 2017, 15:53 par Romain

» Porteur, le fait d'avoir un petit pénis a t'il une influence sur votre rapport à votre corps ?
Dim 21 Mai 2017, 09:42 par Romain

» Prise en charge des traitements
Ven 19 Mai 2017, 15:03 par Romain

» Je vais devoir faire des injection d'hormone male Quelle sont les effets
Jeu 18 Mai 2017, 16:47 par Romain

» Azoospermie et bb
Lun 01 Mai 2017, 23:47 par Romain

» Parents, le syndrome de votre fils a-t'il changé quelque chose dans votre vie de famille ?
Lun 01 Mai 2017, 08:54 par Romain

» [Débat] Parents, le syndrome de votre fils a-t'il changé quelque chose dans votre vie de famille ?
Lun 01 Mai 2017, 08:52 par Romain

Mieux se déplacer sur le forum






Contact

Contactez, l'administrateur du forum, pour toutes questions :


Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux

Retrouvez-nous sur Facebook :


Retrouvez-nous sur Twitter :

Que sommes nous ?

Partagez
avatar
WASTEDGIRL

Que sommes nous ?

Message par WASTEDGIRL le Sam 07 Avr 2012, 13:22

Pourquoi ce signe masculin comme logo, les XXY ont ils peur d'être pris pour des femelettes ?
avatar
Romain
Administrateur
Administrateur

Re: Que sommes nous ?

Message par Romain le Sam 07 Avr 2012, 13:31

@WASTEDGIRL a écrit:Pourquoi ce signe masculin comme logo, les XXY ont ils peur d'être pris pour des femelettes ?

Le logo définit le syndrome car je rappel que nous sommes avant tout sur un forum de klinefelter.

Je ne me sens aucunement femme, mais bel et bien homme.


_________________


Les secrets sont des bombes à retardements....

Un jour j'irais habiter en théorie, parce qu'en théorie tout se passe bien.

Cher membre, si tu as perdu tes identifiants (pseudo et/ou mot de passe), clique sur ce lien : https://www.syndromeklinefelter.org/profile?mode=sendpassword
avatar
WASTEDGIRL

Ce que nous sommes.....

Message par WASTEDGIRL le Dim 08 Avr 2012, 09:09

Bon, ma réponse va être longue, désolée....

Ca n'est pas parce que des scientifiques affirment certaines vérités qu'elles sont définitives...

Le cerveau masculin et le cerveau féminin seraient différents, physiquement, structurellement, et alors ?

Ben moi j'ai été déclarée garçon à la naissance car j'avais un pénis, plus tard on a trouvé ANORMAL que je produise plus d'œstrogènes que de testostérones, alors on ma traité aux corticoïdes pour stopper la production.

Comme ça n'a pas suffit alors on m'en a injecté des testos (androtardyl). On trouvait anormal que mes testicules soient dans le ventre et on m'en a descendu une et accrochée à la cuisse. On a trouvé anormal que j'ai des formes gynoïdes alors on m'a retiré la poitrine (mastectomie). C'était en 1975, j'avais 15 ans. Le chirurgien m'a demandé si j'étais attiré par les garçons ou par les filles... par les filles, on t'opère.

Je suis donc transsexuelle, traitée d'office à 15 ans. Pas question que des monstres comme moi trainent dans la rue et remettent en questions les limites entre les genres.
Un physique féminin et un pénis ! vous n'y pensez pas... quelle horreur.

J'ai donc eu le même traitement que les trans, F to M, de femme vers homme. Une réassignation, je suis donc trans. Pour info j'ai toutes les preuves, analyses de l'époque, biopsie, emballage des médicaments.... ma mère a tout gardé, heureusement.

Cependant le sexe social qu'on m'a imposé ne m'allait pas du tout. L'androtardyl me rendait dingue, bagarres, violences etc... J'avais horreur de ce corps surdimensionné, plein de poils et de muscles et de cette voix grave qui m'ont envahie, colonisée.... une vie de merde, de honte. J'avais honte de ce corps qui n'était pas le mien.

Il aura fallu 30 ans de psychiatrie à la con, et enfin de lectures, de rencontres militantes et de luttes pour comprendre. Il ne s'agit que d'une affaire idéologique. On veut du déterminisme, pour que chacun se tienne à sa place (socialement) !

Revenons au début de mon histoire. On me déclare garçon, puis ma mère m'élève et m'habille en fille, puis on commence à bricoler mon entrejambe à 7 ans. Puis les corticoïdes, et les testostérones, puis la mastectomie à 15 ans. Ensuite à 19 ans le médecin de famille me montre une fiche de son encyclopédie et me dit tu es Klinefelter. On t'a traité et opéré car tu as ce syndrome.... espérance de vie 35 à 40 ans... stérile... peu intelligent, ne peut pas faire d'étude supérieures, au mieux peut faire imprimeur. Mais rassures-toi tu es un garçon ! Tu ne pourras pas te marier car tu es stérile.
C'était écrit noir sur blanc dans son bouquin, je l'ai vu.

Comme quoi les scientifiques peuvent bel et bien dire et écrire des conneries.
J'ai 52 ans, j'ai eu deux enfants de 24 et 27 ans dont je suis le papa par des voies normales et je suis ingénieur. Pour clôturer le tout je peux vous affirmer que mon bulletin de salaire est loin d'être celui d'un cas social...
Alors chaque fois qu'on s'en réfère aux scientifiques, je bondis.

Ca me fait penser au quai de déchargement à Birkenau. Deux fois j'ai visité ce camp d'extérmination nazy en Pologne.
Je vous conseille de le faire, nous avez tous vu la photo du camp avec les rails....

A cette époque il y avait au bout du quai une sorte de bâtiment où des médecins triaient les déportés selon les critères scientifiques en vigueur à l'époque. C'était la SELEKTION. D'un coté ceux qu'on gazait tout de suite et de l'autre ceux qu'on gazait plus tard car ils étaient aptes au travail forcé.
Attention aux scientifiques, ils peuvent vous pourrir la vie !

Pour info, il y a dix ans j'ai tenu à avoir mon cariotype. Quand le Pr R m'a présenté le résultat, je lui ai demandé comment pouvais-je à la fois avoir le syndrome et être le géniteur de mes gosses.... réponse : vous-êtes un pseudo klinefelter..... plus tard on a rebaptisé les "pseudo" en "mosaïques".

Pour revenir au genre et non pas au sexe.
Nous pouvons très bien avoir des organes sexuels masculins, des orientations sexuelles hétéros et avoir besoin d'être du genre social féminin.
Le genre est une conviction qui doit être respectée, comme toutes les autres convictions, car nous sommes dans un état laïque.

Un dernier mot sur le logo masculin imposé sur le site. Ne vous inquiétez pas je ne suis pas heurtée, simplement ça me désole de voir après tant d'années que l'idéologie politique selon laquelle les XXY sont exclusivement des hommes est toujours en vigueur. Le corps médical est toujours à la botte du déterminisme et ce forum en est le vecteur (malgré lui).

Il y a encore des luttes à mener...

Bien à vous
Charlotte.
avatar
Romain
Administrateur
Administrateur

Re: Que sommes nous ?

Message par Romain le Dim 08 Avr 2012, 09:37

Bonjour,

ça ma soule Charlotte qu'a chaque fois que je mets une image en rapport avec klinefelter que tu crois que je suis manipuler ou que je crois à telle idéologie.

Ce forum est pour les klinefelter et la définition scientifique est XXY, que tu le veuille ou non, ma femme est une scientifique que ça te plaise ou non. Et c'est grâce à elle que ce forum existe. Mais aussi grâce aux membres klinefelter.

Alors oui tu es révoltée que l'on t'ai mutilée que ton corps à servie à la science, bref que tu n'es jamais été reconnue comme femme. Ok je peux comprendre ta révolte, mais arrête de croire, que nous sommes tous comme les scientifiques qui ton martyrisés.

Tu devrais être heureuse, que nous mettons en place une section ouverte pour les gens qui se définisse hermaphrodite ou inter sexe. Ce n'est pas le cas de tous les forums de klinefelter. Alors oui peut etre que le logo ne te plait pas, mais tu es avant tout sur un forum klinefelter qui s'ouvre vers les autres.

Bon dimanche Pascal
Romain


_________________


Les secrets sont des bombes à retardements....

Un jour j'irais habiter en théorie, parce qu'en théorie tout se passe bien.

Cher membre, si tu as perdu tes identifiants (pseudo et/ou mot de passe), clique sur ce lien : https://www.syndromeklinefelter.org/profile?mode=sendpassword
avatar
WASTEDGIRL

Re: Que sommes nous ?

Message par WASTEDGIRL le Dim 08 Avr 2012, 09:54

Mon cher Romain,
je me permets de revenir sur quelques "petites" erreurs, à titre bien amical évidemment.

Contrairement à ce que tu penses je suis aujourd'hui socialement reconnue de genre féminin. Pour moi, peu importe ce que dit la science.... heureusement. Si tu as lu mon post, tu peux voir que la science s'est bien plantée à mon sujet...

Ce que je veux faire passer comme message, c'est qu'il est une souffrance plus grande que les mutilations physiques, opérations d'office et hormonothérapies contraintes : être mal dans sa peau, avoir honte de soi. Pour ça la science n'a aucune réponse.

IL appartient à tous de lutter pour que chacun puisse choisir librement son genre social. Encore une fois le genre n'a rien à voir avec le sexe (organe), pratiques sexuelles ou caryotype.

Deuxième point. Je ne viens pas sur ce forum pour déverser quelconque rancœur mais pour informer. Gosse j'ai tellement souffert de cet antagonisme qui me tiraillait, dans le miroir je voyais une fille (assez jolie) et on m'avais promis l'opération..... il fallait absolument que je sois un homme, alors que naturellement j'avais un corps de fille (sauf dans le slip).
Je veux simplement dire aux parents qu'il peut arriver que leur gosse XXY soit colérique, renfermé, sur-expansif, outrancier, simplement parce qu'il n'ose pas dire que son corps féminin (s'il est gynoïde bien entendu) est bien le sien et qu'il aimerait le garder.

Je répète que ça ne s'applique pas à tous les XXY, mais ça peut arriver. Alors gaffe !

Bon week-end
Charlotte


avatar
Romain
Administrateur
Administrateur

Re: Que sommes nous ?

Message par Romain le Dim 08 Avr 2012, 10:39

Charlotte,

Si je te reprends de cette façon.

C'est que beaucoup de Klinefelter ce sente homme. Ils ont besoin de se sentir homme c'est leur identité. Et beaucoup souffre par rapport à la gynécomastie, beaucoup souffrent aussi du regards des autres.

La société depuis longtemps n'acceptent pas la différence. Dès le début les médecins, en particuliers les endocrinologues, nous prennent pour des handicapés. Alors que nous ne sommes pas des handicapés, on a pas choisi d'etre différent.

Et les Klinefelter se sentent pour la plupart, pas tous, des hommes. D'autre se sentent femme.

Souvent le genre est aussi déterminé par l'entourage de l'enfant Klinefelter, si l'entourage est ouvert sur la différence, l'enfant klinefelter vivra mieux le syndrome.

L'entourage contribue beaucoup au bonheurs des klinefelter.

Amicalement
Romain


_________________


Les secrets sont des bombes à retardements....

Un jour j'irais habiter en théorie, parce qu'en théorie tout se passe bien.

Cher membre, si tu as perdu tes identifiants (pseudo et/ou mot de passe), clique sur ce lien : https://www.syndromeklinefelter.org/profile?mode=sendpassword
avatar
WASTEDGIRL

Re: Que sommes nous ?

Message par WASTEDGIRL le Dim 08 Avr 2012, 10:58

Cher Romain,
Je vois dans ton dernier post que nous somme bien d'accord.
Toi et moi avons connu la même souffrance.

Chez moi la mastectomie et l'hormonothérapie n'ont rien réglé, au contraire.
Chez toi ça t'a fait du bien, tant mieux !

S'il n'y avait pas eu cette barrière sociale artificiekle entre les genres, on ne m'aurait pas opérée.

C'est qu'en même dur de voir que des gosses souffrent pour si peu.
Tu vois, moi j'ai commencé à vivre quand on m'a dit "bonjour madame". C'est pas grand chose. J'étais redevenue moi, 35 ans après ma réassignation.

Je souhaite seulement témoigner pour que les parents sachent que nous ne sommes pas des handicapés ou des malades ou des pervers sexuels.

Il faut laisser la personne décider elle même de son opération et des on hormonothérapie, à l'age adulte si possible. Surtout ne pas la "conditionner" pour qu'elle accepte, demande ou exige l'opération. (j'ai été conditionnée par ma famille et mon médecin ).

Revoyez le film XXY, tout y est.

Courage à tous

Charlotte


avatar
WASTEDGIRL

Re: Que sommes nous ?

Message par WASTEDGIRL le Dim 08 Avr 2012, 18:42

Bonjour Kyle,
Je partage votre analyse.
Assimiler une personne à un groupe est du racisme. C'est ce qu'on faut en classifiant par symptômes, par exemple.

Pour ma part je n'en veux à personne. Heureusement car je n'aurais pas survecu. Je me suis toujours senti comme tout le monde, j'ai toujours ete des vôtres

Par exemple à cette époque nous pensions tous que la science et la technologie nous permettraient d'atteindre un monde parfait.

Moi même je voulais être opérée, pour être comme tout le monde !
J'étais conditionnée par une petite phrase très con de mes parents et du médecin, entendue à 11ans: "ça passera en grandissant, sinon on te fera opérer"

C'est la phrase qui fait naître la honte de soi. Elle vous fait admettre qu'il faut que ça "passe" et on se cache...,

Aujourd'hui ça n'est plus la même chose, nous savons que le genre n'a rien à voir avec les organes sexuels, ni avec les pratiques. Au moins depuis Judith Butler.
Il y a aussi la prise de position de l'UE pour l'autodétermination du genre sans opération ni sans hormonothérapie. Il y a aussi en France le projet de loi de Michele Delaunay du 21 / 12/2011 qui va exactement dans le même sens, mais qui n'a été soutenu que par les députés de gauche.

Sur les nazis, que pensez vous d'un pouvoir politique qui veut faire disparaître une partie de la population sur la base de critères pseudo "scientifiques"?

En nous opérant nous disparaissons !

Heureusement certains pays réagissent ,comme les USA et la Suisse. On opère plus avant l'âge adulte.

Il n'y a plus à espérer que les choses changent bientôt ici aussi, le mois d'avril s'y prête.

Merci pour cet échange qui permet d'ouvrir des perspectives.

Charlotte




avatar
WASTEDGIRL

Re: Que sommes nous ?

Message par WASTEDGIRL le Lun 09 Avr 2012, 07:26

Bonjour Kyle,

encore une fois je suis entièrement ok avec vous mais je pousse un peu plus loin.

Loin de moi l'idée que les scientifiques et le corps médical sont tous des nazis !
Je dis seulement que la science et la médecine peuvent être utilisées à des fins idéologiques. On peut leur demander de valider certaines affirmations, sans que les médecins puissent agir autrement.

Par exemple aujourd'hui lorsqu'une personne veut changer de genre à l'état civil, elle doit d'abord avoir subi des transformations de l'organe sexuelle, une hormonothérapie et avant tout être stérilisée. On demande à un sapiteur de produire une attestation au tribunal qui constate qu'il y a bien un vagin ou que les ovaires ont bien été retiré !

C'est contre quoi certains médecins, des asso et des politiques se battent. Aux USA ça a avancé, on a interdit d'opérer les gosses en bas âge (qui ont des ambiguïtés), en Suisse c'est acquît et en Allemagne ça s'assouplit, suite à quelques procès retentissants.
Je vous conseille de voir un documentaire d'Arte fait il y a un an environ, un professeur qui a réassigné des XXY pendant des décennies, le regrette aujourd'hui et se qualifie lui même de "nazi" (je peux vous passer ce doc si vous ne le trouvez pas)

Que veulent les médecins aujourd'hui? Une Loi qui libère cette contrainte. C'est à dire qu'on puisse corriger l'état civil sans opération.

Cependant en France la droite continue à dire qu'un enfant ne peut pas se développer s'il n'est pas dans un genre déterminé, peu importe les conséquences. France 3 a fait une doc il y a deux ans là dessus, c'est épouvantable. On y voit un père qui dit "quand mon gosse est né, je ne pouvais pas dire ce que c'était, un garçon ou une fille. Alors je devais dire que c'est un labrador ?". La TV est là pour démontrer les thèses des pouvoirs dominants, ne l'oublions pas.

Sur les avancés aux USA. Les gender studies ont commencé dans les années 70, en France dans les années 90. Voilà sans doute pourquoi il y a une avance de phase. Il s'agit de sciences sociales. Ne pas opérer des gosses qui ont des organes ou des attributs ou une composition des chromosomes des deux genres, valide le contrôle du genre par l'individu et non pas par la société. La droite ne supporte pas cette idée, ça va à l'encontre du déterminisme dont elle fait sa fortune.

C'est une question de bioéthique. C'est à la population de s'emparer de cette question.

Assimiler une personne à un groupe, base du racisme.
C'est quand vous prenez un délinquant de religion Musulmane et que vous faites l'amalgame avec tous les musulmans ("tous les arabes sont comme ça"). Où, quand vous prenez un comportement particulier chez une femme et que vous assimilez toutes les femmes à ce type de comportement ("elles aiment ça").

Dans mon cas, on a pris quelques taux anormaux pour un garçon (1973), creatinine, cetosteroïde, œstrogène et hydroxy corticostéroïde, une physionomie gynoïde (un bassin large et une poitrine féminine) et on a déclaré que j'étais Klinefelter.
En 79 on m'a dit que je serai stérile, que je ne pourrai pas faire d'études supérieures et que mon espérance de vie serait de 35 à 40 ans. On m'avait assimilé à un groupe dont les limites sont aujourd'hui totalement floues. Par exemple, le fait d'être stérile ne peut pas être la clé du syndrome de Klinefelter. Pourtant sur ce forum cette idée a tendance à perdurer.

Dans les années 60, les Prs Klinefeter et John Money affirmaient que le genre était acquis par l'éducation. C'est pour cela que nous avons réassigné à des genres choisis par le corps médical, on disait alors qu'il fallait "un sexe d'élevage". On connait les déboires de cette théorie (affaire Bruce-Brenda Reimer).

Plus tard les gauchistes et les féministes ont contesté ces affirmations, contrairement à ce que disent les articles que vous avez mis en lien sur un post antérieur.

C'est assez complexe. Les scientifiques affirmaient qu'un sexe d'élevage était impératif car pour eux le genre était une affaire d'éducation. Il fallait donc opérer pour que les individus soient totalement H ou F. Les intellectuels avançaient que le genre est une affaire culturelle mais qu'au contraire des positions officielles de la science et de la médecine c'est à la personne de décider et non pas à la société.

Aujourd'hui on en est sur l'idée qu'il n'est pas nécessaire de faire valider le genre par la médecine, qu'il n'est aucunement nécessaire de justifier le choix de la personne car il s'agit seulement d'une conviction. Les Etats laïques se doivent de respecter les convictions, si bien entendu celles-ci ne sont pas imposées aux autres.

Je vous conseille également les nouveaux manuels scolaires des classes de 1ere qui ont un chapitres sur les "gendre studies". Ils s'appuient sur l'existence des XXY pour dire que ça n'est pas seulement les chromosomes qui déterminent le genre.

Bien à vous.
Charlotte





avatar
titi29

Re: Que sommes nous ?

Message par titi29 le Jeu 19 Avr 2012, 00:01

Je pense que, pour les médecins ou pour les endocrinolgues, nous sommes des "anti-conformistes" du genre masculin. On nous force à ressembler à l'homme type : musclé, barbu....

Combien de fois, quelques soient les endocrinologues que j'ai consultés, ils ne m'ont pas demandé tous les combien de jours je me rasais. Est ce une référence pour eux? je trouve que ca craint.

    La date/heure actuelle est Jeu 27 Juil 2017, 10:35