Syndrome de klinefelter, parlons-en
Ce forum accueil toutes les personnes touchées de près ou de loin par le syndrome de Klinefelter. Il n'accueil que des personnes majeures qui souhaitent parler du syndrome à l'abri des regards des plus jeunes.

Si vous souhaitez vous connecter il suffit de cliquer sur "Connexion"
Si vous souhaitez rejoindre la communauté il sur de cliquer sur "S'enregistrer"

Ce forum existe depuis 14 ans, il y a une vrai cohésion d'équipe et de groupe, vous y trouverez des témoignages et un tas d'informations. Toutes les informations que vous trouverez sur ce forum, proviennent des retours d'expériences des membres mais aussi par notre revue de presse scientifique.

En espérant que ce forum répondra à vos attentes.





Rejoignez le forum, c’est rapide et facile

Syndrome de klinefelter, parlons-en
Ce forum accueil toutes les personnes touchées de près ou de loin par le syndrome de Klinefelter. Il n'accueil que des personnes majeures qui souhaitent parler du syndrome à l'abri des regards des plus jeunes.

Si vous souhaitez vous connecter il suffit de cliquer sur "Connexion"
Si vous souhaitez rejoindre la communauté il sur de cliquer sur "S'enregistrer"

Ce forum existe depuis 14 ans, il y a une vrai cohésion d'équipe et de groupe, vous y trouverez des témoignages et un tas d'informations. Toutes les informations que vous trouverez sur ce forum, proviennent des retours d'expériences des membres mais aussi par notre revue de presse scientifique.

En espérant que ce forum répondra à vos attentes.




Syndrome de klinefelter, parlons-en
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
Le forum sur le syndrome de Klinefelter vous souhaite la bienvenue.

Messieurs, si vous êtes majeurs et si vous avez le syndrome et que vous souhaitez parler dans un endroit à l'abri des regards malveillants, rejoignez-nous.

Les parents, les proches, les conjoints/conjointes de porteur vous y serez les bienvenus.

15 ans d'expérience feront toujours la différence (Depuis le 4 Janvier 2007).

Ce forum n'est pas tenu par des médecins, nos connaissances viennent des études scientifiques publiées sur le forum mais aussi par les témoignages des membres.

Bienvenue Invité dans la communauté du syndrome de Klinefelter, nous vous souhaitons un bel Automne

Contacter l’administrateur du forum
Contactez, Romain, l'administrateur du forum, pour toutes questions ou informations :

Contactez moi

Pour retrouver ses identifiants cliquez sur la phrase ci-dessous :


Mieux se déplacer sur le forum





Aujourd’hui on fête :
Avatar Fête du Jour - fetedujour.fr

La fête du jour sur votre site avec fetedujour.fr

Sondage
Parlez-vous librement sur Syndrome de Klinefelter, sur le net comme dans la vie en dehors du net (choix multiples possibles) ?
Oui j'en parle facilement et sans honte, sur le net et autour de moi
100% / 1
Oui j'en parle avec quelques difficultés
0% / 0
Oui j'en parle mais qu'avec ma famille
0% / 0
Oui j'en parle mais qu'avec mes amis. es.
0% / 0
Non c'est un sujet dont on ne parle pas
0% / 0
Autre (à préciser)
0% / 0
Aller en bas
Véro
Véro
Administrateur

Sujet Klinefelter et COVID-19

Dim 20 Fév 2022, 09:39

Page: ( 1 )

Bonjour,

Aujourd'hui je vais vous parler de cet article :
Investigation of COVID‑19 infection in subjects with Klinefelter syndrome
L. Aliberti  · I. Gagliardi  · S. Lupo  M. Verrienti M. Bondanelli  · M. C. Zatelli  · M. R. Ambrosio
Italian Society of Endocrinology (SIE) 2021

Lien vers l'article : Lien vers l'article
paru dans le journal Journal of Endocrinological Investigation le 22 janvier 2022.
Titre en français : Investigations sur l'infection au COVID-19 chez des sujets porteurs du syndrome de Klinefelter.


Introduction :
Il a été observé  des conséquences cliniques plus sévères du COVID-19 (SARS-COV2) chez les hommes que chez les femmes et cette différence pourrait s'expliquer par le taux de testostérone.
Des faits contradictoires ont été observés :
1) Les androgènes (dont fait partie la testostérone) régulent un récepteur qui permet l'entrée du virus SARS-COV2 dans les cellules.
2) Les androgènes peuvent empêcher la réponse immunitaire au SARS-COV2.
MAIS :
3) Les hommes hospitalisés pour un COVID sévère ont des taux de testostérone plus bas au moment de l'hospitalisation.
4) Il a été suggéré que les testicules constitueraient un réservoir où le virus pourrait se répliquer.
5) Les femmes ont une meilleure réponse immunitaire. Certains gènes de l'immunité étant portés par le chromosome X et comme les femmes en ont deux, alors que les hommes un seul X, cela pourrait expliquer une meilleure réponse immunitaire chez les femmes.

Les hommes porteurs du syndrome ont un X supplémentaire, sont atteints d'hypogonadisme (faible taux de testostérone), ont de petites testicules et cela pourrait donc avoir une influence sur l'infection au COVID-19.

But de l'étude : évaluer l'influence du syndrome de Klinefelter sur l'infection et la sévérité du COVID-19.

Méthode : 120 porteurs du syndrome ont été contactés lors de consultation d'endocrinologie ou par le biais d'une association pour remplir un questionnaire rétrospectif.

Résultats : Parmi les 120 porteurs, 12 (10%) ont développé une infection au SARS-COV2. Aucun des 12 patients infectés n'a dû être hospitalisé pour le COVID-19.
Le taux de testostérone a été mesuré chez 70 des 120 porteurs.
Le taux des testostérone chez les porteurs infectés était significativement plus bas que chez les non-infectés.

Discussion :
Parmi les 120 porteurs, seuls 2 avaient plus de 60 ans. Or on sait que les formes de COVID sévères apparaissent plutôt chez les personnes les plus âgées. C'est donc une limite de cette étude.
Tous les porteurs infectés ont eu des symptômes peu sévères ce qui est en accord avec l'hypothèse que le X supplémentaire est protecteur.
Les porteurs qui ont développé l'infection avaient des taux de testostérone plus bas (qu'ils aient un traitement à base de testostérone ou non). que les non infectés.
Une autre limite de cette étude est qu'elle est basée sur des auto-questionnaires complétés par les porteurs et non des examens médicaux.,
Le faible nombre de sujets est aussi une limite.

Donc d'après cette étude qui a des limites (nombre de participants, âge des participants), il semblerait que un bas taux de testostérone expose plus à une infection au COVID-19 mais que dans le cas d'une infection au COVID-19 les symptômes seraient moins sévères que chez les hommes XY en raison du X supplémentaire.

Romain, lutringer et franck-xavier aiment ce message

Revenir en haut
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum