Syndrome de klinefelter, parlons-en

Le forum est sous format sécurisé comme les sites d'achats en ligne, quand vous vous êtes connectés vous avez le mot sécurisé avec un cadena fermé qui indique que votre connexion est sécurisée.

N'hésitez pas à rejoindre notre forum.

Pour vous inscrire, il suffit de cliquer sur s'enregistrer
Pour vous connecter, il suffit de cliquer sur connexion

A Bientôt
Romain
Syndrome de klinefelter, parlons-en

Le forum des hommes porteurs du syndrome et de leurs proches


Forum Francophone ouvert aux porteurs du syndrome de klinefelter, mais aussi aux proches, conjoints(es), ainsi qu'aux parents de porteurs

Messieurs, si vous avez le syndrome et que vous souhaitez en parler, rejoignez-nous !

Accédez désormais au forum via votre smartphone ou tablette en partenariat avec

11 ans de retour d'expérience des membres, feront toujours la différence.

Bienvenue Invité dans la communauté du syndrome de Klinefelter.

Comment s’inscrire sur le forum ?

Pour s'inscrire, cliquez sur ce lien :
Je souhaite m'inscrire sur le forum

Contacter le co-fondateur du forum

Contactez, Romain, co-fondateur du forum, pour toutes questions ou informations ; récupérez votre mot de passe en cliquant sur le second lien :




Anniversaire(s) du jour

Aujourd’hui on fête :

Avatar Fête du Jour - fetedujour.fr

La fête du jour sur votre site avec fetedujour.fr

Derniers sujets

» Cordyceps "Elixir de vie"
Ven 12 Oct 2018, 08:55 par Romain

» Cher membre, cher visiteur, conseilleriez-vous ce forum à votre médecin ?
Mer 10 Oct 2018, 12:36 par Romain

» Qui utilise le Nebido ?
Dim 07 Oct 2018, 19:31 par JIMS

» Charles Aznavour chante Trousse chemise
Mar 02 Oct 2018, 17:58 par Romain

» Parents comment avez vous appris que votre fils avait le syndrome ?
Lun 01 Oct 2018, 07:21 par Romain

» ostéoporose
Jeu 20 Sep 2018, 16:50 par Romain

» Porteurs sous quelle forme prenez-vous ou avez pris de la testostérone ?
Mer 19 Sep 2018, 17:35 par Romain

» recherche Endocrinologue specialiste en Klinefelter
Lun 17 Sep 2018, 14:49 par Romain

» Problème d'élocution
Dim 16 Sep 2018, 21:13 par JIMS

» Damiana testosterone naturelle
Sam 15 Sep 2018, 17:08 par JIMS

» Traitement par le Jeûne
Sam 15 Sep 2018, 16:41 par Romain

» Pleurons gaiement!
Sam 15 Sep 2018, 08:15 par Romain

» Porteurs et conjoints.es. : Par quel moyen avez-vous réussi a avoir un ou des enfants ?
Mar 11 Sep 2018, 12:57 par Romain

» Vous voulez obtenir une paternité ?
Ven 07 Sep 2018, 15:14 par Romain

» stéroïdes et les hormones de croissance
Ven 07 Sep 2018, 09:05 par JIMS

» Vous êtes en invalidité et vous souhaitez un aménagement du temps de travail dans votre entreprise ? ceci est pour vous
Jeu 30 Aoû 2018, 07:40 par Romain

» la fatigue?
Mar 28 Aoû 2018, 17:05 par Romain

» Sinead O'Connor "don't cry for me argentina"
Dim 26 Aoû 2018, 17:50 par Romain

» Prise de Neurobiane
Dim 19 Aoû 2018, 15:54 par Romain

» Risque accru du cancer du sein chez les klinefelter sous traitement de testostérone
Jeu 16 Aoû 2018, 08:55 par Romain

Mieux se déplacer sur le forum






Sondage

Parents comment avez vous appris que votre fils avait le syndrome ?

 
 
 

Voir les résultats

Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux

Retrouvez-nous sur Facebook :


Retrouvez-nous sur Twitter :

Ce que les médecins ne vous disent pas sur les effets secondaires de la prise de testostérone

Partagez

laigle

Ce que les médecins ne vous disent pas sur les effets secondaires de la prise de testostérone

Message par laigle le Lun 16 Juin 2008, 20:58

La testostérone est une hormone stéroïde (androgènes) faites par les testicules chez le mâle. Sa production est stimulée et contrôlée par l'hormone lutéinisante (LH), qui est fabriquée dans l'hypophyse.


Chez les hommes, la testostérone stimule le développement des caractéristiques secondaires du sexe, y compris l'élargissement du pénis, la croissance du corps et des poils et des muscles, et un approfondissement de la voix.

Elle est présente en grande quantité chez les mâles et au cours de la puberté chez les mâles adultes de réglementer le sexe de conduire et d'entretenir la masse musculaire. La testostérone est également produite par les glandes surrénales chez les hommes et les femmes et, en petites quantités, par les ovaires chez les femelles.

Chez les femmes, la testostérone est convertie en estradiol, la principale hormone sexuelle chez les femelles.

Donc, pour les sujets XXY, une normalisation !

Et, par contre les effets néfastes personne n'en parle, officiellement !

Deviner pourquoi ? scratch

S_cal67 a écrit:Moi je pense que j'ai trouvé, et faut pas être con; celui qui gère tout sur la planète: LE FRIC

Exactement ! il y a derrière les traitements de substitutions, un chiffre incalculable de FRIC !

Que même certains laboratoires sont prêt à dépenser des sommes d'argents inconsidérables, pour que les bruits sur les effets négatifs des traitements, ne soient pas divulgués à un public élargit !

Rappeler vous ?
Le procès pour les hormones de croissances, ou des personnes sont tombées malades, et même d'autres qui on perdu la vie !

Combien de temps, on en à entendu parler ?

Certes, aujourd'hui, la préparation de la testostérone, n'est plus prise sur des cadavres humains, mais, au fait savez vous comment, la fabrication de cette dernière et effectuée ? Et d'ou elle vient ?

Je ne me considèrent pas, comme '' un rat de laboratoire '', mais simplement comme un être humain, qui a le droit de vivre comme n'importe quel être vivant.

Personne ne peut décider a votre place, personne a de pouvoir sur vous, personne n'a le droit de vous donner, un traitement que vous ne connaissez pas les effets indésirables en détails, c'est de l'abus de pouvoir, ce sont des actes totalement condamnables !


Les médecins, on le devoir, de vous informer, ils ont, signés le serment d’Hippocrate, et le code de déontologie, Ce code s'impose à tout médecin !

Qui le respecte dans notre cas ?

Toxicologie

des effets secondaires très importants et des effets toxiques surviennent :

- Sur le système cardiovasculaire : thromboses, hyperagrégations plaquettaires, infarctus, hypertension, arrythmie.

- Sur le foie : hépatites, tumeur maligne, tumeur bégnigne (péliose), jaunisse, trouble du métabolisme.

- Sur le système nerveux : thromboses cérébrales, syndromes psychiatriques et psychoses, épisodes maniaques, illusions paranoïaques, paniques, idées suicidaires, hallucinations auditives, hyperactivité.

- Sur les tissus musculaires et osseux, particulièrement au niveau des tendons, une réduction du nombre de capillaires par unité de volume est observée dans les muscles, avec quelquefois une dégénérescence de la fibre musculaire.

- Chez les hommes : atrophie testiculaire, infertilité, baisse de la production de spermatozoïdes, calvitie, développement de la poitrine (gynécomastie), impuissance, tumeur testiculaire, tumeur de la prostate.

- Chez les femmes : pilosité (particulièrement faciale), perturbation du cycle menstruel, augmentation de la taille du clitoris, changement du timbre de la voix, calvitie.

- Chez les adolescents : perturbation de la croissance (arrêt) et changements pubertaires accélérés.

- Enfin, des répercussions rénales (tumeurs) des oedèmesdes extrémités, douleurs et hémorrhagies digestives, l'apparition d'acné sont également décrits.

- La question de la dépendance à ces substances est posée et reste sans réponse claire.



Bibliographie :

Kochakian C., History of anabolic-androgenic steroids. Anabolic

Steroid Abuse. Rockville, MD, National Institute on Drug Abuse,
1990.

Huston T., Puffer J., Rodney W., The athletic heart syndrome.

N Engl J Med., 313 (1) : 24-31, 1985.


Mc Nutt R., Ferendchick G., Kirlin P., Hamlin N., Acute myocardial
infarction in a 22-year old world class weight lifter using anabolic
steroids. Am J Cardiol., 62 (1) : 164, 1988.


Montine T., Gaede J., Massive pulmonary embolus and anabolic
steroid abuse. JAMA., 267 (17) : 2328-2329, 1992.

Burger R., Marcuse P. Peliosis hepatis : report of a case. Am J clin
pathol., 22 : 569-573, 1952.


Friedl K., Reappraisal of the health risks associated with the use of
high doses of oral and injectable androgenic steroids. Anabolic
Steroid Abuse. Rockville, MD, National Institute on Drug Abuse,
1990.

Foss G., Simpson S., Oral methyltestosterone and jaundice. Br Med
J., 1 : 259-263, 1959.


Mochizuki R., Richter K., Cardiomyopathy and cerebrovacular
accident associated with anabolic-androgenic steroid use.
Physician Sportsmed., 16 : 109-114, 1988.


Pope H., Katz D., Affective and psychotic symptoms associated
with anabolic steroid use. Am J Psychiatry., 145 (4) : 487-490,
1988.


Mincha H., Organisation of collagen fibrils in tendon : changes
induced by anabolic steroid. I. Functional and ultrastructural
studies. Virchows Arch (B). 52 : 75-86, 1986.


Soares J., Duarte J., Effects of training and of anabolic steroid on
murine red skeletal muscle - a stereological analysis. Acta Anat.,
142 (2) : 183-187, 1991.


Narducci et al, Anabolic steroids, a review of the clinical toxicology
and diagnostic screening. Clinical Toxicology, 28 (3) : 287-310.


Dernière édition par laigle le Mer 18 Juin 2008, 08:57, édité 1 fois

    La date/heure actuelle est Lun 15 Oct 2018, 20:59