Syndrome de klinefelter, parlons-en

Le forum est sous format sécurisé comme les sites d'achats en ligne, quand vous vous êtes connectés vous avez le mot sécurisé avec un cadena fermé qui indique que votre connexion est sécurisée.

N'hésitez pas à rejoindre notre forum.

Pour vous inscrire, il suffit de cliquer sur s'enregistrer
Pour vous connecter, il suffit de cliquer sur connexion

A Bientôt
Romain
Syndrome de klinefelter, parlons-en

Le forum des hommes porteurs du syndrome et de leurs proches


Forum Francophone ouvert aux porteurs du syndrome de klinefelter, mais aussi aux proches, conjoints(es), ainsi qu'aux parents de porteurs

Messieurs, si vous avez le syndrome et que vous souhaitez en parler, rejoignez-nous !

Accédez désormais au forum via votre smartphone ou tablette en partenariat avec

11 ans de retour d'expérience des membres, feront toujours la différence.

Bienvenue Invité dans la communauté du syndrome de Klinefelter.

Comment s’inscrire sur le forum ?

Pour s'inscrire, cliquez sur ce lien :
Je souhaite m'inscrire sur le forum

Contacter le co-fondateur du forum

Contactez, Romain, co-fondateur du forum, pour toutes questions ou informations ; récupérez votre mot de passe en cliquant sur le second lien :




Anniversaire(s) du jour

Aujourd’hui on fête :

Avatar Fête du Jour - fetedujour.fr

La fête du jour sur votre site avec fetedujour.fr

Derniers sujets

» Cordyceps "Elixir de vie"
Ven 12 Oct 2018, 08:55 par Romain

» Cher membre, cher visiteur, conseilleriez-vous ce forum à votre médecin ?
Mer 10 Oct 2018, 12:36 par Romain

» Qui utilise le Nebido ?
Dim 07 Oct 2018, 19:31 par JIMS

» Charles Aznavour chante Trousse chemise
Mar 02 Oct 2018, 17:58 par Romain

» Parents comment avez vous appris que votre fils avait le syndrome ?
Lun 01 Oct 2018, 07:21 par Romain

» ostéoporose
Jeu 20 Sep 2018, 16:50 par Romain

» Porteurs sous quelle forme prenez-vous ou avez pris de la testostérone ?
Mer 19 Sep 2018, 17:35 par Romain

» recherche Endocrinologue specialiste en Klinefelter
Lun 17 Sep 2018, 14:49 par Romain

» Problème d'élocution
Dim 16 Sep 2018, 21:13 par JIMS

» Damiana testosterone naturelle
Sam 15 Sep 2018, 17:08 par JIMS

» Traitement par le Jeûne
Sam 15 Sep 2018, 16:41 par Romain

» Pleurons gaiement!
Sam 15 Sep 2018, 08:15 par Romain

» Porteurs et conjoints.es. : Par quel moyen avez-vous réussi a avoir un ou des enfants ?
Mar 11 Sep 2018, 12:57 par Romain

» Vous voulez obtenir une paternité ?
Ven 07 Sep 2018, 15:14 par Romain

» stéroïdes et les hormones de croissance
Ven 07 Sep 2018, 09:05 par JIMS

» Vous êtes en invalidité et vous souhaitez un aménagement du temps de travail dans votre entreprise ? ceci est pour vous
Jeu 30 Aoû 2018, 07:40 par Romain

» la fatigue?
Mar 28 Aoû 2018, 17:05 par Romain

» Sinead O'Connor "don't cry for me argentina"
Dim 26 Aoû 2018, 17:50 par Romain

» Prise de Neurobiane
Dim 19 Aoû 2018, 15:54 par Romain

» Risque accru du cancer du sein chez les klinefelter sous traitement de testostérone
Jeu 16 Aoû 2018, 08:55 par Romain

Mieux se déplacer sur le forum






Sondage

Parents comment avez vous appris que votre fils avait le syndrome ?

 
 
 

Voir les résultats

Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux

Retrouvez-nous sur Facebook :


Retrouvez-nous sur Twitter :

Spermatogenèse in vitro : la parade contre l’infertilité

Partagez
avatar
Romain
Administrateur
Administrateur

Spermatogenèse in vitro : la parade contre l’infertilité

Message par Romain le Ven 08 Déc 2017, 18:24

A Lyon, la start-up Kallistem vient d’annoncer avoir mis au point une technique permettant de créer des spermatozoïdes in vitro. Une commercialisation à grande échelle est-elle pour bientôt ? Pour remédier à quels types d’infertilité ? Premiers éléments de réponse avec les chercheurs lyonnais.

Un bio-réacteur à base de chitosane a notamment été la clef du succès ©Cyril FRESILLON/IMP/CNRS
Un bio-réacteur à base de chitosane a notamment été la clé du succès de la start-up Kallistem ©C.FRESILLON/IMP/CNRS

Cela faisait deux décennies que Philippe Durand et Marie-Hélène Perrard, co-fondateurs de kallistem travaillaient de concert dans leur laboratoire. En juin 2015, la start-up créée trois ans plus tôt, franchit une étape importante en publiant le brevet de son procédé « Artistem ». Actuellement, la technique est soumise à la validation par les pairs, et espère une publication dans une revue scientifique.

L’infertilité monte en puissance

Il faut savoir que 15% des couples français consultent aujourd’hui au moins une fois dans leur vie car ils n’arrivent pas à procréer. « Le nombre de pathologies testiculaires est en constante augmentation », atteste Philippe Durand. Si chaque personne répond différemment à l’exposition aux perturbateurs endocriniens, le Pr Hervé Lejeune, endocrinologiste, Professeur de Médecine de la Reproduction à l’Université de Lyon et membre du comité scientifique de Kallistem, nous explique que « les recherches tendent à montrer que les perturbations dans le développement des testicules pourraient se jouer in utero, c’est à dire dans le ventre de la maman qui serait exposée à des agents toxiques ».

« Il ne s’agit pas de spermatozoïdes artificiels »

Fruit d’une collaboration pluri-disciplinaire, cette trouvaille pourrait bien révolutionner le monde de la médecine. N’ayez crainte, il n’est pas question ici de mécaniser la reproduction humaine ! Philippe Durand est formel : « Il ne s’agit pas de spermatozoïdes artificiels. Via une biopsie testiculaire, on utilise des cellules, les spermatogonies, et on les fait se différencier. Elles suivent le chemin auquel elles sont normalement destinées pour devenir des spermatozoïdes ». Pour en arriver là, il y a d’abord eu des échecs, de nombreux tests avec le rat, le singe, puis l’humain. « Il a fallu comprendre avant de soigner », poursuit-il.

C’est notamment grâce à leur collaboration avec Laurent David, professeur de l’université Claude Bernard Lyon 1, que les chercheurs ont réussi à trouver les conditions idéales pour permettre la spermatogenèse complète.  Ce dernier a notamment contribué à la création d’un bio-réacteur à base de chitosane, une substance présente dans la paroi des champignons ou pouvant être fabriquée à base de chitine, une composante de la carapace de crustacés.

Azoospermie et cancers de l’enfant

Si de nombreuses causes d’infertilité ont trouvé une réponse dans le développement de la technique de l’ICSI (injection d’un seul spermatozoïde dans l’ovocyte), pour certains cas d’azoospermie, c’est à dire d’absence de production de spermatozoïdes, aucune solution n’existait jusque lors. Kallistem offre donc une alternative prometteuse.

L’autre grande perspective d’application concernerait les enfants devant subir un traitement toxique et nocif pour leur fertilité, dans le cadre d’une chimiothérapie. Contrairement aux adultes, il est impossible de congeler leurs spermatozoïdes, puisqu’ils n’en ont pas encore.  « Avec la technique mise au point par Kallistem, on a bon espoir de pouvoir utiliser les tissus testiculaires qui contiennent les cellules de réserve qui n’avanceront dans la spermatogenèse qu’à la puberté. Dans le système in vitro, on va essayer d’obtenir des spermatozoïdes pour ces enfants. Ensuite, il s’agira de congeler les spermatozoïdes, de manière à faire une Fécondation in Vitro avec micro-injection (ICSI) », nous explique le Pr Hervé Lejeune.

A quand une utilisation à grande échelle ?

La création de spermatozoïdes in vitro suscite une grande attente auprès de nombreux patients. Cependant, « on est encore loin d’une utilisation à grande échelle. Il faut déjà mener l’expérience sur les animaux. Voir si les petits ratons ont un comportement normal, s’ils peuvent se reproduire. Tout cela coûte cher, et il n’y aura certainement pas d’essais cliniques sur l’homme avant 5 ans », concède Philippe Durand.

De son côté, la présidente de Kallistem, Isabelle Cuoc, affirme que la start-up aura besoin de lever environ 2 millions d’euros pour se développer, et espérer une commercialisation « durable et à un prix raisonnable », le tout, dans les règles imposées par l’éthique.

A savoir :

Lorsque l’on souffre de problèmes d’infertilité, il est conseillé de se méfier de la chaleur, car elle dégrade la qualité des spermatozoïdes. Aussi, la position assise n’aiderait pas à la thermorégulation. Aux Etats-Unis, et l’information est sérieuse, un caleçon nommé « snowballs » rafraîchit même les testicules !

Auteur de l'article : Paulina Jonquères d'Oriola

Source : ra-sante.com

Merci à @FS71 pour le lien


_________________


Les secrets sont des bombes à retardements....

Cher membre, si tu as perdu tes identifiants (pseudo et/ou mot de passe), clique sur ce lien : https://www.syndromeklinefelter.org/profile?mode=sendpassword
avatar
FS71

Re: Spermatogenèse in vitro : la parade contre l’infertilité

Message par FS71 le Ven 08 Déc 2017, 19:20

De rien du coup je suis allée voir le site de la start-up. Pour l'instant les essais ne sont faits que sur les rats.
Je veux bien être un rat moi 😊
Mais ça a l'air prometteur et ça donne de l espoir pour le futur.
avatar
Romain
Administrateur
Administrateur

Re: Spermatogenèse in vitro : la parade contre l’infertilité

Message par Romain le Ven 08 Déc 2017, 19:29

Pour le Rat, on va s'arranger mort de rire

Sinon, je te remercie vivement, ça va donner de l'espoir à tous le monde.

Amicalement
Romain


_________________


Les secrets sont des bombes à retardements....

Cher membre, si tu as perdu tes identifiants (pseudo et/ou mot de passe), clique sur ce lien : https://www.syndromeklinefelter.org/profile?mode=sendpassword

    La date/heure actuelle est Sam 20 Oct 2018, 05:59